La Marmite aux Idées

Informer les exilés

Connaitre ses droits, mieux connaitre son environnement : des choses nécessaires pour trouver sa place en Europe.

La Marmite aux Idées édite et diffuse plusieurs documents d'information :

- livret d'accueil des exilés à Calais français anglais arabe

- la demande d'asile en France français anglais

- les droits en centre de rétention français anglais arabe

La langue, un facteur d'autonomie

À la demande des exilés, La Marmite aux Idées propose une initiation au français et à l'anglais sur leurs lieux de vie. La langue est en effet un élément clé pour comprendre son environnement et pouvoir communiquer.

Nous sommes en recherche de bénévoles pour cette activité. Si vous êtes intéressé, merci de nous contacter.

L'atelier foot : créer du lien

Chaque dimanche, des exilés s'entraient sur des terrains fréquentés par les équipes d'amateurs des environs. Occasion de rencontre et de faire connaissance. Des équipes d'exilés ont aussi pu participer à des tournois, et quelques joueurs installés à Calais ont intégré des clubs locaux.

Pour disputer des matchs, ils ont besoin d'un peu de matériel, chaussures à crampon, genouillères, maillots. Si vous en avez à donner, merci de nous contacter.

N'hésitez pas non plus si vous voulez participer à cette activité.

Service simple et gratuit

Je crée mon site web

Promouvoir les droits

Face aux situation de violence et de harcellement auxquelles sont confrontés les exilés à Calais, La Marmite aux Idées a voulu apporter son témoignage, par la rédaction et la diffusion d'un dossier et d'une chronologie . Il a été diffusé aux parlementaires du Nord - Pas-de-Calais, aux partis politiques, aux associations de défense des droits de l'homme. De premières réactions sont encourageantes pour la suite. Sa diffusion se poursuit.

Suite aux élections cantonales de mars 2011, La Marmite aux Idées a également envoyé à tous les conseillers généraux du Pas-de-Calais un document concernant les mineurs isolés. Leur protection est en effet une compétence du Conseil général.

Suite aux élections sénatoriales de septembre 2011, La Marmite aux Idées a interpelé les nouveaux sénateurs du Nord et du Pas-de-Calais à l'aide d'un document formulant des propositions pour une autre politique vis-à-vis des exilés.

La Marmite aux Idées a également communiqué une note sur le logement et l'hébergement des exilés à la Fondation Abbé Pierre.

Pour lancer la réflexion sur la liberté de circulation, un document et un tract.

L'association continue à faire connaitre son analyse de la situation et ses propositions, concernant l'hébergement, la santé, les droits ou d'autres sujets. L'ensemble de ces notes et dossiers est accessible ci-dessus.

 

À l'occasion de la campagne de l'élection présidentielle de mai 2012 et des élections législatives de juin, l'association, seule ou avec d'autres, a interpelé les politiques et diffusé à son échelle un autre discours sur l'immigration.

Elle a envoyé une lettre ouverte à François Hollande, à propos de son programme sur l'immigration, et à François Fillon à l'occasion de sa venue à Calais pour un meeting. Elle a aussi rythmé la campagne présidentielle par des Billets de campagne quasi quotidiens, pour sensibiliser à la situation des exilés, aux conséquences des politiques menées, et aux mesures à prendre : billets du 23 avril, 24 avril, 25 avril, 26 avril, 27 avril, 28 avril, 29 avril, 2 mai, 3 mai, 4 mai, 5 mai.

Au moment de la prise de fonction de François Hollande, La Marmite aux Idées diffuse un communiqué reprenant les propositions de l'association.

Pour les législatives, dix associations de soutien aux exilés diffusent une lettre et un questionnaire aux candidats.

Devant l'aggravation du harcèlement policier qui suit à Calais l'élection présidentielle, La Marmite aux Idées publie un billet de transition, suivi de lettres à Cécile Duflot (ministre de l'égalité des territoires et du logement), Emmanuel Valls (ministre de l'intérieur) et Christiane Taubira (ministre de la justice).

À la suite du second tour des élections législatives, un nouveau communiqué a été diffusé.

 

Après avoir critiqué le déploiement policier à l'occasion des jeux olympiques, La Marmite aux Idées a publié plusieurs communiqués concernant les expulsions de squats et campements, et l'hébergement des exilés ici, et . Amnesty International lance une action urgente.

 

Le 26 août 2013, le gouvernement publie une circulaire interministérielle qui prévoit une concertation avec les acteurs concernés avant toute expulsion de campement et la recherche de solutions de relogement. La Marmite aux Idées salue cette circulaire et appelle les autorités à mettre en place ses préconisations. Mais la circulaire n'est pas appliquée, et l'association doit en rappeler les termes de polémique en expulsions, à Calais et ailleurs. Des réunions sont mises en place par la préfecture, en octobre, février (ici et ) et juin, mais sont loin de dégager des solutions. Nous ne nous décourageons pas pour autant, et interpelons le préfet (ici et ) et la DIHAL (Direction interministérielle pour l'hébergement et l'accès au logement - voir ici et ).

 

Les 25 et 26 septembre 2012 une nouvelle vague d'expulsions commence par le lieu aménagé pour la distribution des repas, où des exilés se sont réfugiés au début de l'été suite à la précédente vague d'expulsion, et par les arcades de l'ancienne douane qui lui fait face. Le 25 septembre au soir, les associations appellent à un rassemblement. Le 26 septembre, ce sont les exilés qui manifestent et qui bloquent la rue Lamy. Les expulsions se poursuivant, nouvelle manifestation le 13 octobre. Puis dans le cadre de journées nationales, les 30 janvier et 16 mars 2013.

 

Alors que la Cour de cassation et le Conseil d'État confirment le droit au relogement et à l'hébergement d'urgence, La Marmite aux Idées diffuse ses propositions. Les expulsions provoquent des drames dans une ville pleine de maisons vides. Elle soutien également le projet de centre social de no Border, bloqué par la mairie de Calais.

 

L'automne est marqué par une série de manifestations dans toute la région pour le 10e anniversaire de la fermeture du centre de Sangatte. La Marmite aux Idées organise un débat sur l'histoire des exilés à Calais le 30 novembre, puis laisse la parole aux exilés le 7 décembre.

 

Saisi en juin 2011 d'un rapport sur le harcèlement policier à Calais, le Défenseur des droits rend sa décision le 13 novembre. Les associations interpellent aussitôt le premier ministre. Mais le ministre de l'intérieur répond au Défenseur des droits par une fin de non-recevoir (communiqué de La Marmite aux Idées ici, communiqué inter-association ). Le 27 décembre, le Défenseur des droits publie également des recommandations générales concernant les mineurs. Aussitôt, La Marmite aux Idées interpelle le conseil général. Cette interpellation fait suite à d'autres (ici et ). L'ouverture d'un accueil d'urgence et d'une structure d'hébergement par france Terre d'Asile fin 2012 laisse de nombreuses question en suspens, notamment celle de la protection des mineurs qui ne font pas le choix de rester en France.

 

En novembre 2012, plus d'une centaine de sans-papiers de Lille entament une grève de la faim pour demander leur régularisation. Aux alentours du 8 décembre, ils sont dispersés dans des hôpitaux de toute la région, lesquels les mettent à la rue en disant que leur état ne nécessite pas d'hospitalisation. Sept d'entre eux se sont ainsi retrouvés à Calais, d'abord hébergés à l'hôtel Première classe par le 115. Lorsque le 115 cesse sa prise en charge, les associations prennent le relais, mais la direction de l'hôtel les met à la porte. C'est alors un particulier qui leur ouvre sa porte jusqu'à leur retour à Lille. Le soutien s'organise localement (voir ici, , et ) et un rassemblement a lieu le 15 décembre. Les grévistes de la fin mettront fin à leur mouvement début janvier, après plus de deux mois de grève de la faim, sans avoir obtenu autre chose que l'engagement d'un examen bienveillant de leur demande de régularisation.

 

Comme en écho à notre communiqué du 1er avril, la préfecture s'emmêle dans ses chiffres et rate une opération de propagande.

 

Pour la quatrième année, le Jungletour pour les droits des exilés fait étape à Calais. C'est l'occasion d'un tour d'un historique des destructions les plus spectaculaires de ces dernières années et d'une interpellation sur les accords franco-britanniques de contrôle de la frontière. Prolongeant le soutien à Boat4People à l'occasion du Jungletour 2012, La Marmite aux Idées lance une cyberaction en soutien aux exilés du camp de Choucha en Tunisie.

 

Alors que le débat sur les évacuations de squats s'enfle, et qu'une possible visite du ministre de l'intérieur à l'automne 2013 se profile, La Marmite aux Idées interpelle Manuel Valls par une lettre ouverte sur les mesures à prendre. Cette interpellation se poursuit par celle de la DIHAL et des parlementaires. Les expulsions reprennent pourtant le 5 septembre et se poursuivent tout l'automne, dans le cadre d'une véritable de campagne anti-squats, alors que la légalité des opérations policières est questionnée. Les associations répondent par une nuit de veille avec les exilés. À nouveau annoncée en novembre, la visite de Valls entraine une prise de position claire.

 

La présence à Calais de réfugiés syriens met en lumière l'hypocrisie de la politique menée, entrainant des interpellations par les associations, dont La Marmite aux Idées (ici et ). Les réfugiés syriens eux-mêmes se mettent en mouvement, occupant l'accès piéton au port de Calais, puis interpelant le Parlement européen et les États européens.

 

La venue effective de Manuel Valls à Calais le 12 décembre 2013 a été accompagnée de la remise d'une lettre des associations et suivie d'un communiqué interassociatif. Quelques jouts après, La Marmite aux Idées rappelle par un communiqué la dégradation de la situation des demandeurs d'asile.

Historique de La Marmite aux Idées

Alors que La Marmite aux Idées a décidé le 21 décembre 2013 de cesser ses activités et de se dissoudre, et de cesser au 31 janvier 2014 de cesser la publication de ses deux blogs, Vibrations Migratoires http://vibrations0migratoires.wordpress.com/ et Voices from the Borders http://voicesfromtheborders.wordpress.com/  , nous partageons avec vous ce petit historique de l'association. La dissolution de l'association est devenue effective le 31 mars 2014.

 

À vous revoir pour d'autres aventures !